La Prosoché, comme exercice spirituel stoïcien fondamental

Le lion, qui se doit d’être attentif pour veiller sur sa meute, son territoire, et pour accomplir la chasse, accomplissant là ce qui est propre à sa nature de lion

L’attitude fondamentale du philosophe stoïcien, de l’individu qui a fait le choix de vie de progresser vers la sagesse en développant son éthique et en recherchant l’excellence était la prosoché, l’attention à soi-même, la vigilance de chaque instant.

« Grâce à cette attention, le philosophe est sans cesse parfaitement conscient, non seulement de ce qu’il fait, mais de ce qu’il pense (…) et de ce qu’il est-c’est à dire de sa place dans le cosmos. Cette conscience de soi est tout d’abord une conscience morale, elle cherche à réaliser à tout instant une purification et une rectification de l’intention, elle veille à chaque instant à n’admettre aucun autre motif d’action que la volonté de faire le bien. Mais cette conscience de soi n’est pas seulement une conscience morale, elle est aussi une conscience cosmique et une conscience rationnelle : l’homme attentif vit sans cesse en présence de la Raison universelle immanente au cosmos, voyant toutes choses dans la perspective de cette Raison et consentant joyeusement à la volonté de celle-ci. » nous explique P.Hadot dans « Qu’est-ce que la philosophie antique ? »

Quel est l’objectif de cet exercice ? « Grâce à ces exercices, on devrait accéder à la sagesse, c’est à dire à un état de libération totale des passions, de lucidité parfaite, de connaissance de soi et du monde. » (Exercices spirituels et philosophie antique, P.Hadot)

Toutefois, cela demande un travail permanent : « Les exercices spirituels devront toujours être repris, dans un effort toujours renouvelé » nous précise P.Hadot dans « Exercices spirituels et philosophie antique » (p.63)

C’est un exercice spirituel, en lien avec les autres exercices spirituels stoïciens, qui permet de développer une certaine liberté par rapport aux choses extérieures de façon générale, par rapport à nos propres penchants, une grande indépendance, et une certaine équanimité, une paix et une quiétude intérieures.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s