Rire avec les Stoïciens : Rions de nous-mêmes avec Sénèque

Ma première lecture stoïcienne : De la Constance du Sage de Sénèque

« On ne se moque pas de qui rit de lui-même » Sénèque, De la Constance du Sage

-L’auto-dérision est un signe de grande force d’âme, se prendre trop au sérieux est au contraire, signe de faiblesse.

-Le stoïcisme aborde beaucoup l’idée de ne pas désirer ou avoir d’aversion envers les choses qui ne sont ni selon la nature (les jugements adéquats et les vertus) ni contre la nature (les jugements erronés, et les vices qui en découlent), c’est à dire l’équanimité envers ce qui est hors de notre pouvoir.

-Ainsi, l’humour, qui, semble a priori éloigné d’une morale qui pourrait sembler « austère », est en fait un possible signe de virtus (terme latin), et la vertu est le seul bien véritablement désirable dans l’existence de qui a fait le choix de vie de la liberté intérieure, de la philosophie stoïcienne.

-Car celui qui ne sait pas rire de lui-même montre de ce fait une dépendance aux moqueries, or, les moqueries ne peuvent relever de la vertu, donc, le Sage (dans l’idéal) peut ressentir de la compassion pour ces personnes qui se moqueraient de quelque chose qui n’ait rien à voir avec ce qui compte réellement, l’excellence de caractère, qui n’est pas liée directement à la santé, aux biens matériels, ou aux relations.

-Pouvoir rire de soi, c’est bon signe. « Il est plus humain de rire de la vie que d’en pleurer » (de sa vie donc). Dans la tradition bouddhiste, le rire est signe d’un certain détachement, c’est très bon signe, se prendre trop au sérieux, c’est peut-être être très attaché à quelque chose d’extérieur, finalement, comme à l’opinion d’autrui par exemple, jugement d’autrui qui peut être parfois jugé important : les compliments sont agréables, les moqueries sont désagréables : l’agréable et le désagréable sont, dans la philosophie stoïcienne, à considérer avec la même équanimité : pourquoi être si impacté au moindre compliment ou à la moindre moquerie ? ‘être droit, et non redressé » (Marc Aurèle).

Voici un comédien qui mêle philosophie antique (stoïcisme) et humour, en anglais (traduction en français disponible) : https://www.youtube.com/watch?v=jPeavDDlJpM

-« La vie, ce n’est pas d’attendre que l’orage passe, c’est d’apprendre à danser sous la pluie. » – Sénèque

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s