Vertu de Justice : Est-ce juste de négliger notre corps ? (et même est-ce plus agréable au final ?)

Statue antique : pugiliste (pratiquant d’une sorte de boxe de l’Antiquité) de Thermes

-Réflexion « bonus » : est-ce que c’est faire preuve de vertu de justice que de mal prendre soin de notre corps, temple et réceptacle de l’esprit comme s’en est rendu compte Saint Paul ?

-Si nous rendions un culte aux dieux (pour revenir aux références stoïciennes antiques), ne prendrions-nous pas soin des temples en question ? Et d’une façon plutôt soigneuse ?

-Or, Epictète ne dit-il pas, corrigeant en cela ses disciples : « tu portes un dieu en toi » ? Désignant en cela « la raison » (mauvaise traduction : c’est bien + qu’un simple intellect dont il est question), et ne dit-il pas que c’est à ce dieu, tout comme par la suite son disciple l’empereur romain Marc Aurèle, qu’il faut rendre le culte le plus important, en prenant soin de lui, que ce soit dans nos représentations, pensées, jugements, croyances, désirs, aversions, actions, intentions ?

-Mais ne dit-il pas qu’il convient de prendre soin de son corps, à la suite de son maître Musoinus Rufus, notamment par l’hygiène (certains apprentis philosophes attirés par l’ascétisme négligeaient parfois cette question… Marc Aurèle émet une méditation pour supporter le fait qu’ils « puent le bouc » dans ses Pensées…) ? Mais aussi par le fait de manger d’une certaine manière, avec respect de soi-même ? https://aequanimitassagesse.wordpress.com/2021/02/19/salimenter-avec-sagesse/

-Notre corps est-il fait pour rester « au chaud, sous ses couvertures » (Marc Aurèle, Pensées) car ce serait plus confortable, et que ça apporterait plus de plaisir ? (Je ne crois pas que ça apporte plus de plaisir, si l’on philosophe sur le plaisir, le plaisir sur le long terme de vivre dans la passivité, n’est pas du tout du plaisir, c’est de l’autodestruction) ? Ne faut-il pas faire des exercices physiques, comme les philosophes antiques (les Grecs et les Romains accordaient une immense importance au corps et aux sports, avant que le judéo-christianisme ne fasse irruption en Europe) ? Platon qui pratiquait la boxe, Socrate de la danse, Marc Aurèle de la lutte, Pythagore, champion de boxe ? Cléanthe, de l’athlétisme, Chrysippe, encore un boxeur ?

-Doit-il s’autodétruire dans la passivité ou se prendre en main pour se forger, ce qui est par le même temps une formation de l’esprit, développant à la fois notre esprit et notre corps, les deux étant inter-reliés, ou une façon différente de nommer la même chose : notre être ? Bien que le corps devrait servir l’esprit comme le dit Epictète, et non l’inverse, l’idéal étant d’atteindre une grande maîtrise de soi et une grande autodiscipline afin d’atteindre ce que nous recherchons tous, la paix intérieure ? (bien que nous nous trompons souvent sur les moyens de ‘atteindre) Ainsi, avec toutes ces questions rhétoriques, nous pouvons dire : c’est faire preuve d’injustice que de ne pas prendre soin de notre corps, qui ne nous appartient pas, qui est un don de l’univers, comme le disent stoïciens et bouddhistes, sages antiques et contemporains d’Orient et d’Occident.

-En ces temps de pandémie et de mesures politiques internationales qui sont, selon une optique stoïcienne, destinés, puisque causés par un enchaînement d’autres causes qui ont précédés cet ensemble de causes qui ont impliqué ces situations, qui peuvent représenter une bénédiction pour certains, une malédiction pour d’autres (Epictète nous apprend à considérer toute situation comme une possible bénédiction puisqu’il est en notre pouvoir d’en tirer profit dans l’usage que l’on en fait); j’ai pu pour ma part ‘re)découvrir que les choses les meilleures sont en fait gratuites : du temps et un brin de motivation, d’effort (même dans une optique épicurienne c’est un meilleur calcul des plaisirs : ne serait-ce que pour la mauvaise santé que ça peut impliquer que de négliger son corps, ce qui représenterait une douleur plus importante que le grand plaisir obtenu après l’effort sportif; plaisir qui d’ailleurs augmente avec la régularité de l’habitude prise, par exemple).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s