Les 12 préceptes du héros, par l’empereur romain Marc Aurèle

Hoplite spartiate, guerrier de la Grèce antique

-« Ne gaspille pas ce qui te reste à vivre à penser aux autres à moins que tu puisses rapporter ces pensées à quelque intérêt commun. Car tu te prives d’une autre tâche quand tu te demandes ce que fait untel, pourquoi il le fait, ce qu’il dit, ce qu’il a sur le coeur, ce qu’il combine, toutes choses qui te détournent de l’attention qu’il faut porter à ce qui te dirige, toi.

Il faut donc éviter dans l’enchaînement des idées ce qui est hasardeux et sans effet, en particulier les pensées indiscrètes et malveillantes. Il faut s’habituer à n’avoir pour objet de pensée que ce sur quoi, si l’on te demande « à quoi penses-tu ? », tu puisses répondre d’emblée avec franchise « à ceci, à cela », de façon à rendre tout de suite clair que toutes tes pensées sont simples et bienveillantes, dignes d’un être vivant en société qui néglige les pensées de plaisir, et en général de jouissance, d’un être qui fait fi de l’émulation, de l’envie, de la suspicion, de toute autre pensée que tu pourrais rougir d’avoir en tête.

Car bien sûr, un homme de cette qualité, un homme qui met tous ses efforts à être dès maintenant parmi les meilleurs est comme un prêtre, un serviteur des dieux, faisant usage de ce qui réside en lui qui préserve l’homme des plaisirs, le rend invulnérable à la peine quelle qu’elle soit; ce qui fait qu’aucune violence ne le touche, qu’il ne ressent aucune méchanceté; vainqueur du combat le plus noble qui consiste à n’être abattu par aucune passion, immergé qu’il est dans la justice, accueillant de toute son âme tous les événements qui lui ont été assignés, sans se demander – ou cela rarement et toujours dans le cas d’une nécessité importante et d’intérêt général – ce qu’un autre dit, fait ou pense. Il se propose seulement d’exécuter ce qu’il a à faire, et pense sans cesse à ce qui a été filé pour lui par l’ensemble de l’univers. Sa tâche lui est belle et il est convaincu que le reste est bon. Car l’univers contribue au destin alloué à chacun et réciproquement.

Il se souvient aussi que tout ce qui est rationnel lui est apparenté et qu’il est conforme à la nature de l’homme de se soucier de tous les hommes. Qu’il ne faut pas embrasser l’opinion de n’importe qui, mais seulement celles des gens qui vivent en accord avec la nature. Et qui sont ceux qui ne vivent pas ainsi, chez eux et à l’extérieur, de nuit comme de jour, et qui ils fréquentent, il l’a toujours en mémoire. En conséquence, il ne tient pas compte des louanges de cette espèce de gens qui ne sauraient même pas s’approuver eux-mêmes. » (Marc Aurèle, Livre III, 4)

-Quels seraient les préceptes de vie d’un héros ? Un héros non pas au sens où il s’agirait de vaincre quelque chose d’impossible de façon spectaculaire, mais dans sa façon d’être au quotidien, faire montre d’une grande sagesse.

1- Ne pas se concentrer sur les autres mais sur soi-même.

2- Se soucier de l’intérêt commun plus que du sien propre

3- Eviter les pensées indiscrètes et malveillantes mais conserver ses pensées simples et bienveillantes comme si elles pouvaient être entendues par tous, négliger les pensées de plaisir et de jouissances

4-Faire fi de l’émulation, de l’envie, de la suspicion

5- Se préserver des plaisirs

6- Se rendre invulnérable à toute peine

7- Ne ressentir aucune méchanceté

8- Etre vainqueur du combat le plus noble : celui qui consiste à n’être abattu par aucune passion

9- Etre juste

10- Accueillir tous les événements de toute son âme

11- Se soucier du bien des autres

12- Ne se fier qu’aux personnes sensés, ignorer l’avis des insensés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s