Leçon de gratitude/bonheur, par Hermès Garanger, lama qui a médité pendant une retraite de 3 ans

-« L’une des plus belles leçons de cette retraite (de méditation de 3 ans 3 mois et 3 jours) a finalement été celle d’APPRENDRE à ETRE ! » (« Lama à 19 ans … Et après ? De la méditation à la télévision », ouvrage écrit par Hermès Garanger)

-« L’apprentissage de la satisfaction a été un autre très bel enseignement de cette retraite. A partir du moment où nous prenons conscience que l’esprit est illimité, nous comprenons qu’il sera sans cesse insatisfait. Transformer cette insatisfaction, en quelque sorte, notre lassitude, notre morosité, nos frustrations, en satisfaction, apporte tellement de contentement. Essayez de ne pas vous plaindre ne serait-ce qu’une seule journée ! Cela semble impossible et pourtant, qu’est-ce que cela fait du bien de se contenter de ce que l’on a. Bien sûr je ne parle pas de grandes souffrances, mais quand on grandit dans un pays paisible, que la vie y est douce, que les conditions y sont agréables, que l’on est entouré de bonnes personnes et que l’on a de quoi vivre, à quoi bon se plaindre de la météo, du chauffeur de taxi qui râle, de la baguette trop cuite, de la caissière trop lente, ou de la file d’attente trop longue à la poste ? Apprendre la satisfaction est un état d’esprit qui rend patient et heureux dans bien des circonstances. Le bonheur n’est pas une accumulation de choses. Il est véritablement là où on souhaite le trouver. Souvent simple, instantané parfois, présent partout, spontané en général. Il concerne tout le monde et ne dépend de personne. « Comment ça va ? » Je me rends compte que je réponds toujours « parfait » ou « impeccable ». Certainement une habitude qui évite que l’on s’apitoie sur mon insatisfaction passagère et sans importance du moment ! »

(extrait de « Lama à 19 ans … Et après ? De la méditation à la télévision », ouvrage écrit par Hermès Garanger)

-Mon commentaire : -La gratitude est une attitude universelle de sagesse propice au bonheur, à la paix intérieure et à la vie satisfaisante. La philosophie stoïcienne, autant que les sagesses issues des différentes religions, permettent également de nous apprendre à cultiver cet état d’esprit. J’ai écrit quelques jours plus tôt un article qui ressemble étonnamment à ce texte d’Hermès Garanger, grande méditante, dans une perspective de « logique stoïcienne » qui nous apprend aussi à cultiver la gratitude, le contentement intérieur, l’appréciation de ce que l’on a, et à relativiser notre situation : https://aequanimitassagesse.wordpress.com/2022/01/18/pour-un-renouveau-du-stoicisme-renouer-avec-la-poesie-du-kosmos-cesser-dexagerer-nos-problemes-retrouver-le-sens-du-bien-commun/

-Marc Aurèle, dans ses « Pensées pour moi-même », fait preuve de beaucoup de gratitude dans ses écrits. Tout le livre 1 de son ouvrage de « philosophie comme mode de vie » y est dédié. Et il dit aussi qu’il aimerait mourir « comme une olive mûre qui tombe de l’olivier et remercie l’arbre qui l’a porté, la terre qui lui a permis de naître » (de mémoire). Il disait aussi : « Tout me convient de ce qui te convient, ô Nature ! ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s