Ethique du Samouraï moderne de Patrice Franceschi, aviateur, marin, et parachutiste de réserve stoïcien, prônant un « humanisme guerrier »

  • Dans ce livre de 180 pages composé de brefs paragraphes divisés en cinq livres de Patrice Franceschi, écrivain fortement influencé par la philosophie stoïcienne et le monde des arts martiaux, nous est raconté, en appendice, une légende sur un maître japonais, mort en 2010, appartenant à une lignée de samouraïs. Cet ouvrage serait le fruit de son écriture, de sa pensée, qui est une vision tragique des temps présents et à venir, dans un ton prophétique.
  • Ce maître japonais; Toshiro Isogushi, fils d’un samouraï qui fut le premier à s’engager sur la voie de la modernité, prêche ses enseignements dans un dojo. Il cite son père, samouraï donc, et son ami, un certain Phillippidès, « disciple des Grecs » que l’on peut voir comme un héritier de la philosophie grecque. L’on peut voir là une alliance entre la sagesse ancestrale des arts martiaux asiatiques et la sagesse ancestrale de la philosophie grecque, qui auraient toutes deux des choses à nous dire pour nous éclairer dans le chaos du monde actuel.
  • Une forte influence/inspiration stoïcienne : l’auteur a étudié les Stoïciens à l’Université de la Sorbonne et on le remarque : le style peut faire penser à celui d’Arrien, disciple d’Epictète. Le fond également : « Le bien et le mal sont dans la seule volonté » (propos 90), « Quand vous aurez donné la préférence aux biens immatériels de l’esprit – ceux que nul ne peut vous arracher – plutôt qu’aux biens matériels du corps – ceux que l’on peut vous ôter à tout instant – qu’arrivera-t-il ? Vous serez invincibles. » (propos 110) On retrouve aussi du Marc Aurèle : « Portez une attention constante à votre forteresse intérieure. Son invulnérabilité aux coups du monde extérieur ne dépend que de vous … » (propos 99)
  • Un point de vue sur le monde actuel :  » … il est juste de mettre le nom de « criminels » sur ceux qui volent le temps de leurs semblables » ( propos 97), « la vie est tragique et (…) le monde vit dans le mensonge. » (propos 91), « ne fais pas comme les grands esprits qui dissertent leur vie entière sur le bien et le mal et que l’on voit rarement accomplir le premier et éviter le second. » (propos 88), critique de la tendance à vouloir « vivre seulement dans le présent », critique de ceux qui prétendent que « tout ce qui est nouveau est meilleur que ce qui est ancien. » (propos 80) et autres points de vue, plus politiques, sur la liberté, la défense de la langue, l’insoumission.
  • Un ouvrage de Stoïcisme contemporain : une réaction au nihilisme contemporain, une invitation à l’autonomie morale et intellectuelle dans un monde en proie au chaos, une vision tragique de l’avenir, une invitation à se prendre en main, à s’engager pour ce qui compte réellement, un souci d’universalité et de démocratisation du savoir, des sentences parfois crues et sèches à la manière des diatribes d’Epictète, mais avec un ton pédagogique et invitant à la tempérance.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s