Cultiver le moment présent d’après la philosophie stoïcienne

Sablier, représentant le temps, qui passe, et qui ne reviendra pas

-Seul le moment présent existe, d’après la philosophie stoïcienne, et plus précisément d’après sa physique. (L’une des trois branches de cette philosophie complète, qui forme un système harmonieux).

-Le passé et le futur sont le fruit de notre imagination, de la part inconsciente (dont parle Sénèque dans ses ouvrages, alors qu’il livre un travail intérieur important) de notre esprit. Or nous pouvons donc déformer le passé, déformer le futur, c’est le principe des passions humaines (passion = ce qu’on subit, en latin, renvoie à la souffrance, mais attention à ne pas se méprendre, les passions sont naturelles et très utiles justement, à la réalisation de Soi): la tristesse est la création imaginaire d’un passé subi, l’anxiété ou crainte est l’imagination d’un danger futur, qui n’existe pourtant pas. Les stoïciens ont défini chaque passion de l’esprit.

-Les passions d’après le spécialiste international du stoïcisme et philosophe universitaire français Pierre Hadot, sont toujours en lien avec notre rapport à notre passé ou notre futur. Quand nous sommes sans trouble, nous vivons dans l’instant présent, et donc dans l’autre sens aussi cela fonctionne : que quand nous vivons dans l’instant présent, nous sommes sans trouble.

-Si nous sommes anxieux, nous vivons dans l’avenir, si nous sommes tristes, nous vivons dans le passé. Dans tous les cas nous subissons et sommes passifs. Tandis que si nous sommes dans la « vertu » (traduction du grec ancien arêté qui signfie plus exactement excellence, force de caractère), nous vivons dans l’instant présent, dans l’action présente, une certaine « tension de l’âme » comme le décrivait Pierre Hadot. Les passions sont amoindries, remises à leur place, et l’action prend le dessus, l’action consciente dans l’instant présent, qui renforce la puissance d’agir et permet de revenir à son âme, purifiée des passions, dans son état naturel et originel : l’ataraxia (absence de troubles en grec ancien, objectif recherché par les philosophes antiques stoïciens, dont les psychothérapeutes actuels, ou les coachs en développement personnel, se sont grandement inspirés).

Un commentaire sur “Cultiver le moment présent d’après la philosophie stoïcienne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s