Jour 2) Faire preuve de prudence dans nos jugements : l' »époché » en grec ancien

Peinture : Epoché par Eugène Delacroix

-La prudence dans nos jugements ou « epoché » en grec ancien, est un concept d’origine stoïcienne.

-Il s’agirait de savoir faire preuve de suspension de jugement. Exemple : si vous êtes athée, vous ne faites pas preuve d’époché, de suspension de jugement, vous vivez dans la croyance, la certitude, le dogmatisme.

-Si Dieu existe, alors il faut partir de là pour conduire tous nos autres raisonnements. Et si Dieu existe, alors cela n’empêche pas pour autant le développement des sciences : spiritualité et sciences sont deux domaines bien distincts, bien qu’il y ait une science spirituelle aussi on peut dire, ou des sciences, selon la tradition spirituelle et métaphysique en question.

-Car là est la question la plus importante, et qui est d’ordre existentielle.

-Ensuite viennent les questionnements existentiels justement, et non pas « scientifiques ».

-Exemple : comment dois-je conduire ma vie pour être épanoui ? Comment puis-je me rapprocher de « Dieu » ? Du bonheur, de ma liberté, de ma paix intérieure ? Et comment préserver cette paix intérieure, une fois que je suis parvenu à me libérer de tout ce qui me voilait cette paix intérieure ?

-Enfin, qui suis-je ? Suis-je ce que je crois être ? Suis-ce que que les gens disent à mon propos ? Suis-je ce que les gens ont pu dire de moi par le passé ? Suis-je ce que le passé a fait de moi ? A quoi puis-je réellement m’identifier, et pourquoi ?

-Quelle serait une éthique adaptée à mes valeurs pour conduire mon existence ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s